L'HYPERHIDROSE

L’hyperhidrose primitive est définie par une hypersudation pathologique pouvant toucher principalement les mains, les aisselles ou les pieds. L’érythrophobie se définie par un rougissement du visage, voir des mains et du tronc, excessif en public. 


La sueur est produite au niveau de la peau par plusieurs millions de glandes appelées glandes sudorales (eccrines et apocrines), elles sont réparties sur l’ensemble de la peau. La thermorégulation est contrôlée par plusieurs structures, le cortex, l’hypothalamus et le système nerveux sympathique. L’hyperhidrose résulte d’une dérégulation du système nerveux sympathique qui régule, entre autres, l’activité de circulation capillaire et de sudation entrainant une production de sueur plus importante que ne le voudraient les besoins de la thermorégulation (régulation de la température corporelle). Ainsi l’hyperhidrose n’est pas due à un excès de glandes sudorales mais bien à une réponse excessive de leur part aux stimuli.


L’hyperhidrose peut être primitive ou secondaire à certain états (ménopause, anxiété, obésité), pathologies (hyperthyroïdie, diabète, cancers, infections, maladies neurologiques sevrages, …) ou médicaments qui nécessitent une recherche systématique et prise en charge spécialisée à ces pathologies.

Il s’agit d’une pathologie fréquente qui touche environ 1 et 2% soit en France 670.000 à 1.340.000 personnes. L’hyperhidrose primitive n’a pas de cause formellement identifiée, il ne s’agit pas d’une anomalie des glandes sudorales mais d’une réponse excessive de ces glandes aux stimuli. On retrouve souvent un contexte familial ou psychologique.

Avant toute prise en charge médicamenteuse ou instrumentale il est important de rechercher et éliminer certains facteurs favorisants comme le tabac, l’alcool, certaines habitudes alimentaires et des troubles psychologiques comme l’anxiété par exemple.
 

LA CLINIQUE

Signes cliniques

L’hyperhidrose se manifeste le plus souvent à partir de l’adolescence et ne guérie pas spontanément. La transpiration est augmentée en permanence, sauf la nuit ou elle disparait, avec des pics liés à certains facteurs comme le stress ou l’activité physique. Elle peut être de différents niveaux de gravité pouvant être évalués grâce à une échelle (hyperhidrosis disease severity scale (HDSS)). Le diagnostic est clinique, définie par une production de sueur excessive (qui dépasse les quantités nécessaires à la thermorégulation), depuis plus de 6 mois, localisée et associée à au moins 4 des critères suivants 

 

Critères cliniques associés

Critères associés au diagnostic d’hyperhidrose primitive
Touche essentiellement les aisselles, les mains, les pieds, la tête
Bilatérale et symétrique
Au moins une fois par semaine
S’arrête la nuit
Début avant 25 ans
Histoire familiale
Altération des activités quotidiennes

 

 

Gravité de la maladie

Evaluation de la gravité de l’hyperhidrose (échelle HDSS)
1.    La transpiration n’est jamais visible et n’affecte jamais mes activités quotidiennes
2.    La transpiration est supportable, mais affecte parfois mes activités quotidiennes
3.    La transpiration est pratiquement insupportable et affect souvent mes activités quotidiennes
4.    La transpiration est insupportable et affecte en permanence mes activités quotidiennes

 

 

Polyclinique Sainte Thérèse

6 quai du mas Coulet

34200 Sète

image002.png
Dr Thibaut COSTE: 04.67.18.88.20
Dr Alizée GUYON LLANOS: 04.67.78.32.04
Dr Julian VITSE: 04.67.19.35.04
Dr E.GHANASSIA / A.CRISTEA: 04.67.51.94.13
Mme Christine LAURE: 06.32.95.47.53
Mme Virginie BONOMO: 06.20.70.26.80
Mrs DILHAN / SOTTO / VANDELANNOOTE: 04.67.46.36.78

2018 par le Dr Thibaut COSTE