TRAITEMENTS CHIRURGICAUX 

Avec le développement de la chirurgie coelioscopique (vidéo-chirurgie), la sympathectomie thoracique ou lombaire a trouvé sa place dans l’arsenal thérapeutique. Il s’agit d’une approche minimale invasive basée sur de courtes incisions ne dépassant pas 12mm.

LA SYMPATHECTOMIE THORACIQUE

Le but de l'intervention est de sectionner le nerf entre les deuxième  et quatrième ganglion sympathique thoracique selon la zone à traiter. L’accès se fait par voie thoracique, les cicatrices se situent au niveau du flanc. Un drain est laissé en place et retiré le lendemain de l'intervention.

Les résultats sont très importants avec 98% à 100% de taux de succès. Le taux de complication est faible, les principales complications sont

  • Sécheresse des mains

  • Légère chute de la paupière, le plus souvent passagère

  • Des douleurs postopératoires, le plus souvent temporaires, localisées dans le dos ou la poitrine.

  • Pneumothorax pouvant nécessiter la remise en place d'un drain thoracique

  • Complications pulmonaires (infection, encombrement) surtout si vous êtes fumeur.

  • L’hyperhidrose compensatrice reste la complication la plus fréquente avec plus de deux tiers des personnes concernées. Elle touche principalement le dos, le torse et les cuisses. Elle est dans la grande majorité des cas beaucoup moins handicapante que l’hyperhidrose initiale mais sa fréquence est une donnée importante à prendre en compte.

  • D’autres complications moins fréquentes peuvent survenir, phlébites, infection locale...

La sympathectomie thoracique est le traitement le plus efficace de l’hyperhidrose palmaire avec d’excellents résultats à court, moyen et long terme. L'intevention peut également être réalisée en cas d'hyperhidrose axillaire et d'érythrophobie. Comme toute intervention, il existe des risques mais généralement mineurs et temporaires.

LA SYMPATHECTOMIE LOMBAIRE

Le but de l’intervention est de sectionner le deuxième ou le troisième ganglion sympathique lombaire. L’accès se fait par voie rétropéritonéale, les cicatrices se situent au niveau du flanc et la dissection est menée en avant des reliefs musculaires.

Les résultats sont très importants avec 98% à 100% de taux de succès. Le taux de complication est faible, les principales complications sont

  • Des douleurs postopératoires, le plus souvent temporaires, parfois aux membres inférieurs.

  • L’éjaculation rétrograde peut se voir de façon très rare, il s’agissait d’une complication fréquente en cas de chirurgie ouverte et de résection nerveuse étendue pratiquée pour le traitement d’ischémie chronique des membres inférieurs. En cas d’approche coelioscopique associée à une section des nerfs sous le niveau de la 2ème vertèbre lombaire, ce risque devient exceptionnel. A noter qu’il n’existe pas de risque d’impuissance;

  • L’hyperhidrose compensatrice reste la complication la plus fréquente avec plus de 50% des personnes concernées. Elle est moins fréquente qu’en cas de sympathectomie thoracique. Elle est dans la grande majorité des cas beaucoup moins handicapante que l’hyperhidrose plantaire.

  • Chaleur et œdème des membres inférieurs, de manière fréquente et temporaire.

  • D’autres complications moins fréquentes peuvent survenir, phlébites, sécheresse vaginale, infection locale.

 

La sympathectomie lombaire est le traitement le plus efficace de l’hyperhidrose plantaire avec d’excellents résultats à court, moyen et long terme. Comme toute intervention, il existe des risques mais généralement mineurs et temporaires.

 
 

Polyclinique Sainte Thérèse

6 quai du mas Coulet

34200 Sète

image002.png
Dr Thibaut COSTE: 04.67.18.88.20
Dr Alizée GUYON LLANOS: 04.67.78.32.04
Dr Julian VITSE: 04.67.19.35.04
Dr E.GHANASSIA / A.CRISTEA: 04.67.51.94.13
Mme Christine LAURE: 06.32.95.47.53
Mme Virginie BONOMO: 06.20.70.26.80
Mrs DILHAN / SOTTO / VANDELANNOOTE: 04.67.46.36.78

2018 par le Dr Thibaut COSTE